She just wanna be loved

Un coin de l’Angleterre au Canada. Porthishead à Montréal pour le premier concert de la tournée en Amérique du Nord.

Le ciel était clément pour accueillir le band.

Parterre de gens sur le goudron, musique reggae en prélude, agoraphobie

Brise marine sur le bord du Saint-Laurent, première effluve de cannabis

La nuit glisse sur la ville.

La lune illumine la scène.

Après la première partie, les lumières s’allument.

Portishead apparaît.

Musique associant vibrations électroniques et ensemble instrumental

La voix de Beth Gibbons électrise. Le répertoire alterne morceaux du nouvel album et chansons incontournables, dont le divin Glory Box (vidéo).

Apothéose !

Beth, la réservée, tourmentée, réussit à lever le cœur des fans, touchés par sa mélancolie. A la fin du show, Beth descend de la scène saluer le premier rang. Les spectateurs sont comblés. Et ravis de la voir si heureuse.

Bio

Beth Gibbons was born in 1965 in Exeter and raised on a farm. At the age of 22, she moved to Bristol to pursue her singing career and began singing locally. There she met Geoff Barrow, who would become a longtime collaborator in Portishead. She is also known for her contralto vocal range. (Wikipedia)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s