Palo Alto et Stanford en musique

J’essaye de me laisser porter par le vent, tel un ballon flottant dans l’air.

Je me sens légère tel l’oiseau volant dans le ciel.

Je m’enivre de l’embrun.

Je ressens une sensation de déjà-vu. Mais laquelle ?

Le fond de l’air est frais, mais le soleil me caresse le dos.

Je me laisse aussi envahir par la musique de mon Ipod.

Yaël Naïm, New Soul

We live in a beautiful word (Coldplay).

Mais qu’en faisons-nous ?

Nous émerveillons-nous encore ?

Des arbres, du ciel, des oiseaux, de la pluie, du beau temps.

Jusqu’où ira la bêtise humaine ?

Le progrès est-il encore bon ?

Nous en voulons toujours plus.

La preuve : pourquoi suis-je venue ici ? Comment ?

Nous voulons tout voir, tout contrôler, tout réinventer.

Mais le plus ironique est que tout nous échappe, même notre stupidité.

Télépopmusik, Trishika

Bien sûr des évolutions sont utiles, mais cela nous rend-il plus heureux ?

Le bonheur n’est-ce pas plutôt tous ces petits moments partagés entre nous ?

Loin du matérialisme ambiant.

Même si les technologies nous permettent de communiquer à distance, nous aident-elles à mieux communiquer pour autant ?

Read in the train on the seat in front of me:

Bush lied

Thousands died

Rien ni personne ne l’a arrêté.

Ni le Congrès, ni les médias, ni l’opinion publique.

Au moins la guerre du Golfe avait-elle été plus subtilement orchestrée et l’opinion publique manipulée par un prétexte de solidarité.

Haves and have-nots in Palo Alto downtown

Cet homme m'a demandé de le prendre en photo après m'avoir vu photographier l'oeuf qui porte des messages.

Sur quoi reposent nos vies si elles ne tiennent plus qu’à un réseau sans fil ?

Un nuage de poussière ?

Jeune femme ayant perdu son père d'un cancer du poumon

Cette jeune femme organisait une veillée sur la Lytton Plazza pour sensibiliser les gens au cancer du poumon. D’après l’information d’une autre affiche, 80 pour cent des diagnostics du cancer du poumon concernent des non-fumeurs.

Il n’y a pas assez de prévention des maladies. Les gens qui ont beaucoup d’argent pourraient donner plus de fonds à ces causes.

What if Mrs Coit did donate money for medical research? Instead of making build a tower to beautify the city of San Francisco.

Of course everyone is free to choose what to do, all the more with their money.

Digital DNA - Adriana Varella & Nilton Maltz

La sphère publique est en train de se détériorer.

La société en train de se paupériser.

Nous sommes tous responsables.

Nous vivons dans un monde superficiel, consumériste, de plus en plus virtuel pour satisfaire tous nos désirs.

Pour la première fois, j’ai proposé à un mendiant de parler avec lui, chose que je n’aurais jamais faite si je n’avais été seule.

L’empathie n’existe que par expérience.

J’aimerais donner la parole à ceux qui ne sont pas écoutés. Ce doit être le devoir d’un(e) journaliste. C’est ainsi que je le conçois.

Les pouvoirs, comme on les appelle – politique, médiatique, juridique – sont éloignés des gens. Qu’en est-il du pouvoir économique ? Celui-ci dépend des gens!

So thanks to Steve Jobs for taking me to Palo Alto.

And thanks to DJ for triggering in me passion.

A qui profite le progrès ? Les meilleures technologies ne profitent-elles qu’aux plus aisés ?

L’économie est devenue business.

L’information, censée être un contre-pouvoir, est devenue médias.

La science est devenue progrès.

La politique est devenue politique politicienne, puis pouvoir fantoche.

Par-dessus-tout, le citoyen est devenu consommateur.

Poetic Stanford

Stanford à la tombée de la nuit

It just feels like you want to be with the person you love.

I’ve never thought a university could be so romantic.

Les arbres

Les roses

Les bâtiments flamboyants

Les lumières éparses

Les sculptures de bronze ornant les jardins

Le crépitement des fontaines

Les coups du carillon

I could stay here forever

Sensation d’éternité

La tour Hoover Tower comme un phare dans la nuit

Le lieu est un ravissement complet, me ramenant dans l’enfance.

Apaisant

Il faut dire que c’est dimanche soir et les vacances.

La brume du soir

Je suis transportée.

En repartant

It would not have been the same if I hadn’t traveled alone. I would not have been with myself. I would not have dialogued with me and put my thoughts on paper. Of course, I wouldn’t write like that if I didn’t hope there would be people to read me.

I felt so free.

L’instant présent

Carpe Diem

Jamiroquai, Corner of the Earth

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s